Bulgarie : les liens très politiques de la contrebande de cigarettes en Turquie

| |

C’est un scandale qui dure depuis des années : la Turquie dénonce l’implication majeure de la société bulgare Bulgartabak dans la contrebande de cigarettes, qui servirait par ailleurs à financer le PKK. Sofia fait la sourde oreille, alors que cette entreprise, privatisée en 2011, est la chasse gardée d’Ahmed Doğan et de l’oligarque Delian Peevski, les deux chefs du parti de la minorité turque de Bulgarie et incontournables partenaires des gouvernements bulgares successifs.

Par Tatiana Vaksberg En octobre dernier, le Département de lutte contre le crime organisé et la contrebande (KOM) de la police turque publiait son rapport annuel pour l’année 2016, dans lequel la société privée bulgare Bulgartabak est épinglée comme une « source de la contrebande de cigarettes » en Turquie. La KOM aurait déjà effectué une enquête sur la circulation des produits de Bulgartabak et envoyé ses conclusions « au secrétariat général d’Interpol », précise le rapport. « Nous devons savoir qui a provoqué ce rapport et dans quel but. Les données mentionnées sont-elles précises ? » Telles sont les questions soulevées par le Procureur général (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous