Bosnie-Herzégovine : ces petits patrons qui se battent contre la crise et la morosité

| |

Il n’est pas facile de trouver un emploi en Bosnie-Herzégovine et encore moins de monter une entreprise. Beaucoup de jeunes diplômés préfèrent émigrer à l’étranger mais d’autres font un pari un peu fou : créer et faire prospérer une affaire dans le pays. Rencontre avec ces nouveaux entrepreneurs qui rêvent de dynamiser la Bosnie-Herzégovine.

Par Aleksandar Brezar En Bosnie-Herzégovine, peu de gens connaissent Zemana et la société n’y a quasiment aucun client. Samir Mujović regrette le manque d’intérêts des opérateurs publics balkaniques pour les productions locales. Son entreprise propose bien des logiciels en serbo-croate, avec tous les modes d’emplois disponibles ainsi que des programmes de formation, mais on leur préfère des solutions venues de Russie ou de Roumanie. « Ici, tout est contrôlé, surtout pour les marchés publics », se désole Samir Mujović. « Seules quelques personnes prennent les décisions et tout fonctionne selon le principe ’je te donne quelque chose, tu me rends (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous