Bosnie-Herzégovine : le viol des hommes en temps de guerre, dernier grand tabou

|

Quelque 3000 hommes et garçons ont été victimes de violences sexuelles durant la guerre de Bosnie-Herzégovine, mais leur histoire est restée jusqu’à présent secrète. Un tabou que vient de briser un rapport du Williams Institute de l’Université de Californie (UCLA).

Par la rédaction (Avec BalkanInsight) — Plus de deux décennies après la fin de la guerre en Bosnie-Herzégovine, le Williams Institute de l’Université de Californie (UCLA) lève un tabou en publiant un rapport sur les hommes victimes de viol. « Les violences sexuelles contre les hommes et les garçons dans un contexte de guerre restent l’une des violations les plus graves des droits humains, mais aussi l’une des moins bien documentées », souligne le rapport. Selon le Williams Institute, quelque 3000 hommes et garçons ont été violés durant la guerre en Bosnie-Herzégovine, entre 1992 et 1995. Le déni et le manque de documentation sur ces crimes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous