MIgrants et réfugiés : la Bosnie-Herzégovine s’attend à des arrivées massives

| |

2260 migrants ont pénétré en Bosnie-Herzégovine en janvier et février, et les flux augmentent rapidement avec la fin de l’hiver. Dépassées, les autorités du pays veulent renforcer la police aux frontières. « Solidaire », la Hongrie d’Orban envoie 60 hommes et propose du fil de fer barbelé...

Traduit par Chloé Billon En Bosnie-Herzégovine, chaque policier doit assurer la surveillance de plusieurs kilomètres de frontière. Il est impossible, dans ces conditions, d’empêcher l’entrée de migrants illégaux dans le pays. Selon certaines estimations, avec le retour du printemps, quelque 25 000 migrants actuellement en Grèce pourraient se diriger vers le nord. L’État-major opérationnel pour les questions de migrations en Bosnie-Herzégovine estime donc que la fermeture des 600 kilomètres de frontière est indispensable. Mais cela supposerait des patrouilles 24h/24h, dans les zones difficiles, une mission que la police aux frontières de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous