Bosnie-Herzégovine : des milliers de réfugiés pris au piège de l’hiver

| |

La neige a commencé à tomber, aggravant les conditions de survie des réfugiés, qui sont toujours des milliers bloqués dans le nord-ouest de la Bosnie. Les différentes autorités du pays vont-elles enfin coopérer entre elles et avec les organisations internationales ? Le cri d’alarme d’un responsable de l’OIM.

Par Amir Purić Peter Van der Auweraert est le directeur de l’Organisation internationale des migrations (OIM) en Bosnie-Herzégovine et le coordinateur régional pour les Balkans occidentaux. Radio Slobodna Evropa (RSE) : L’OIM a été autorisée à transformer les espaces de l’usine Miral à Velika Kladuša en centre d’hébergement d’urgence pour les migrants, mais pas en véritable centre d’accueil. Quelle est la différence entre ces deux termes et dans quelle mesure ce centre d’hébergement d’urgence sera-t-il fonctionnel ? Peter Van der Auweraert (P.V.d.A.) : Le ministre de la Sécurité et la délégation de l’Union européenne nous ont autorisés lundi (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous