Bosnie–Herzégovine : Milorad Dodik accusé d’incitation à la haine

| |

Jeudi, la Commission électorale de Bosnie-Herzégovine (CIK BiH) a porté plainte contre Milorad Dodik pour incitation à la haine. Le dirigeant serbe a qualifié l’annulation de la victoire de son parti à Srebrenica et Doboj d’« ingénierie ethnique », s’en prenant à la représente serbe de la Commission.

Après que la CIK a annulé le 21 janvier dernier les résultats des élections locales à Srebrenica et Doboj, en Republika Srpska (RS), invoquant des irrégularités, le membre serbe de la Présidence tripartite du pays, Milorad Dodik, a insulté lors d’une conférence de presse à Doboj les membres de la Commission, les traitant de « voleurs » et de « criminels ». Dans les deux villes, les candidats du parti qu’il dirige, l’Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD), avaient remporté ces élections. Vanja Bjelica-Prutina, qui représente la communauté serbe à la CIK, a subi les foudres de l’homme fort de la RS. « La dame qui représente le peuple serbe est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous