Bosnie-Herzégovine : Safikada, le temple à l’amour disparu

| |

C’est un symbole de Banja Luka : la turbe de Safikada, une jeune fille musulmane qui, selon la légende, se serait suicidée à cause d’un amour impossible pour un beau soldat turc ou pour un Autrichien, a été détruite en même temps que la mosquée Ferhadija, en 1993. L’office du tourisme parle de le reconstruire, mais rien n’est encore fait.

Par Tatjana Čalić Il y a un peu plus d’un an, l’Office de tourisme de Banja Luka a annoncé que la réalisation du projet dépendait de droits de propriété foncière et de l’obtention d’un permis de construire, hésitant entre déplacer le monument ou en construire un nouveau lié au tombeau existant. « Étant donné qu’il s’agit d’un monument historico-culturel, le projet prévoit la construction d’un nouveau monument, le Temple à l’amour, ainsi que le maintien du monument existant, qui lui serait relié. Pour ce qui est du site, il s’agirait soit de l’esplanade devant la porte ouest de la forteresse Kaštel, soit de l’esplanade devant la faculté (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous