Balkans occidentaux : les fonds européens peuvent-ils encore sauver l’État de droit ?

| |

Des financements et des projets européens à foison depuis 20 ans dans les pays des Balkans occidentaux candidats à l’adhésion, mais très peu de progrès en ce qui concerne l’État de droit et les droits fondamentaux. Dans son dernier rapport, la Cour des comptes européenne déplore les insuffisances de Bruxelles.

(Avec Al-Jazeera) - Les activités de l’Union européenne (UE) n’ont eu qu’un impact faible sur l’amélioration des réformes fondamentales de l’État de droit dans les Balkans occidentaux, selon un rapport spécial de la Cour des comptes européenne (CCE). « Certaines réformes techniques et opérationnelles ont eu lieu », reconnaît la CCE, mais le soutien de l’UE est « insuffisant pour s’attaquer aux problèmes persistants dans les domaines de l’indépendance judiciaire, de la concentration du pouvoir, de l’ingérence politique et de la corruption » dans les pays candidats à l’adhésion européenne. « Tous continuent d’être confrontés à des problèmes liés à l’État de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous