Austérité : la Grèce est-elle en train de brader ses trésors antiques ?

| |

Plus de 1400 temples et musées classés dans la « Supercaisse des privatisations » : le gouvernement regrette « une erreur administrative », les chercheurs dénoncent « le bradage du patrimoine national ».

Par Gilda Lyghounis Poséidon a de quoi être furieux : cette fois les mortels ont repoussé les limites. Au moins 1400 temples et musées remplis de trésors antiques ont fini dans la « Supercaisse des privatisations », là où le gouvernement grec place les « bijoux de famille » dont la valeur paie les créanciers internationaux. Comment donner tort au dieu de la mer, qui a déchaîné un immense orage dans la mer Egée, parvenant même à frapper d’une vague le plus fameux des temples qui lui sont consacrés, celui du cap Sounion, à une quarantaine de kilomètres d’Athènes ? La liste du patrimoine historique grec en voie de privatisation est longue : le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous