Albanie : le Premier ministre accuse Reporters sans frontières de mentir

|

Edi Rama n’a pas digéré de voir l’Albanie dégringoler de 20 places dans le classement 2022 de la liberté de la presse. Toujours soucieux de donner la meilleure image de lui-même à l’international, le Premier ministre albanais s’est déchaîné sur Twitter. En multipliant les mensonges.

Par la rédaction (Avec Exit) - Mardi, la publication par Reporters sans frontières (RSF) de son classement annuel de la liberté de la presse dans le monde a provoqué la fureur du Premier ministre albanais. Edi Rama a qualifie de « mensonge » et de « fantaisie », l’évaluation de son pays. L’Albanie a dégringolé de 20 places en un an, la plus lourde chute des Balkans, après celle de la Grèce voisine (-38 places). Selon l’ONG française, l’Albanie est 103ème sur 180 pays classés, et sa note globale a perdu 13 points, passée de 69,41/100 en 2021 à 56,41. Le rapport critique le manque d’indépendance des médias, dont « les plus influents sont aux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous