B92

WikiLeaks : la Serbie était au courant des déplacements de Mladić

| |

S’appuyant sur les dépêches de WikiLeaks, le New York Times a publié un rapport américain de 2008, qui cite un diplomate espagnol affirmant que Belgrade savait « parfaitement où se trouvait Mladić ». Pour expliquer pourquoi l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie n’a toujours pas été arrêté, le journal pointe le désintérêt des Américains, le double-jeu diplomatique russe et la transition démocratique inachevée en Serbie.

Le gouvernement de Serbie « sait parfaitement où se trouve Mladić ». Voilà le texte d’une dépêche diplomatique de 2008 publiée par le quotidien américain The New York Times. Les documents de WikiLeaks montrent une inquiétude sur le manque de coopération de la Serbie avec le Tribunal de La Haye et un diplomate espagnol est cité pour avoir dit que le gouvernement serbe « sait parfaitement où se trouve Mladić ». « Les diplomates américains rapportent les réserves faites en privé par les conseillers présidentiels serbes du manque de coopération de la part de la Russie. Un conseiller, Miki Rakić, avait notamment de forts soupçons sur les personnes fidèles à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous