BIRN

Turbo-folk : Ceca n’est plus à la mode en Bulgarie

| |

Les Bulgares semblent avoir mis fin à une longue histoire d’amour avec le « turbo-folk » serbe, du moins si l’on en croit le récent fiasco du concert de Ceca à Sofia. Les aléas de la mode expliquent cet échec, alors que les Bulgares se passionnent désormais pour les émules locaux de la chanteuse serbe, dont bien peu connaissent le passé sulfureux et les liens avec le régime de Milosevic.

Par Tatyana Vaksberg Le spectacle de la plus grande star de la scène turbo-folk serbe, le 14 septembre dernier, n’a attiré que 3000 fans au stade le plus vaste de Sofia. Les organisateurs espéraient vendre 25 000 billets. Ce maigre auditoire a choqué la chanteuse, les organisateurs du concert et plusieurs personnes des milieux médiatiques bulgares. Pendant des semaines ceux-ci s’étaient d’ailleurs enfiévrés pour l’événement, décrivant de long en large la vie amoureuse et le mariage mouvementés de Ceca avec le célèbre chef paramilitaire serbe Zeljko Raznjatovic Arkan, assassiné en 2000. Mais le public ne l’entendaient pas de cette oreille, et sa (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous