IWPR

Le turbo-folk survivra-t-il à l’arrestation de « Ceca » ?

| |

La vague d’arrestations ayant suivi le meurtre de l’ancien Premier ministre Zoran Dijndjic a secoué le monde serbe du show-business : la mise aux arrêts de la star pop Svetlana Raznatovic, mieux connue sous le nom de « Ceca », a ébranlé la scène du turbo-folk - un genre musical qui a connu ses heures de gloire sous le régime de Milosevic.

Par Zeljko Cvijanovic, rédacteur en chef du quotidien belgradois Blic Dans un mélange de pop et de folk, avec quelques touches d’airs orientaux, le turbo-folk résumait parfaitement les valeurs culturelles de la Serbie de la décennie 90. Milan Nikolic, directeur du Centre belgradois d’études alternatives, rappelle que le précédent régime politique a fait la promotion active de ce genre musical : « avec ce triomphe du primitivisme musical, le "bon goût" a disparu pour plusieurs années », déplore-t-il. Les stars du turbo-folk glorifiaient le monde interlope qui gravitait autour de Milosevic ; consommation de stupéfiants et patriotisme (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous