Politika

Serbie : les riches pourront vivre à crédit, pas les pauvres

| |

En Serbie, la banque centrale a pris de nouvelles dispositions cocnernant l’accès au crédit. Désormais, les ménages qui s’endettent en dinars, en général les plus pauvres, pourront moins emprunter que ceux qui ont un crédit en euros. Cette nouvelle législation est censée limiter les risques de surendettement. Du côté des banques, on assure prendre « avant tout » en compte « le bien être des clients ».

Par Јоvanа Rabrenović Selon les nouveaux critères adoptés par les banques portant sur l’évaluation de l’endettement des citoyens, les clients ayant de gros salaires et revenus bénéficieront de plus grands avantages. Ainsi, celui qui reçoit un salaire plus élevé a beaucoup plus de chances que sa demande de crédit soit acceptée que celui dont les revenus sont modestes. Dorénavant, les nouveaux critères de la Banque nationale de Serbie (NBS) prendront en compte l’endettement des citoyens. Par conséquent, les nouvelles règles telles qu’elles sont conçues permettront aux citoyens mieux rémunérés de s’endetter beaucoup plus qu’actuellement tandis que ceux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous