NIN

Serbie : le potentiel des réseaux sociaux, beaucoup plus qu’un simple jeu…

| |

Alors que la Serbie compte près de trois millions d’utilisateurs de Facebook, ni les entreprises ni les politiques locaux n’ont réussi à comprendre le potentiel que représentent les réseaux sociaux en terme de communication. Pourtant, la campagne présidentielle de Barack Obama et surtout les révolutions arabes ont prouvé le formidable impact qu’avait désormais Internet. La Serbie est-elle prête pour cette révolution technologique ?

Par Marko Nedeljković Aujourd’hui, dans le monde entier, les élections se gagnent sur Internet, les révolutions sont lancées par Facebook et Twitter, et le marketing ne cesse d’évoluer depuis l’arrivée des courriers électroniques. Mais en Serbie, les réseaux sociaux sont utilisés comme des mégaphones politiques, comme des moyens de communication ou de divertissements, ou encore, mais très rarement, pour faire démarrer une action « en ligne ». N’oublions pas que la campagne présidentielle de Barack Obama eut la valeur d’une « grande expérience », au même titre que les révolutions de Tunisie et d’Égypte, ou encore le tremblement de terre à Haïti. Ces (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous