Mašina

Serbie : la privatisation qui va faire dérailler les Chemins de fer

| |

La réorganisation de Železnice Srbije, les Chemins de fer serbes, aura lieu d’ici fin 2015, assure le Premier ministre Aleksandar Vučić. L’État privatisera le fret, « activité la plus rentable », et ne conservera que le transport de passagers et l’entretien du réseau ferré. Une stratégie qui ne profitera qu’au privé, au détriment de l’intérêt public, et finira d’achever ce qui fut autrefois un symbole national.

Par Marija Jakovljević Le PDG des Chemins de fer serbes, Dragoljub Simonović, a annoncé que personne d’autre que lui, ou l’un de ses représentants désignés, n’aurait désormais le droit de s’adresser aux médias. Tous ceux qui oseront violer cette interdiction seront poursuivis en justice pour faute grave. De fait, le droit légitime des citoyens à être informés sur la situation des Chemins de fer a ainsi été réduit à néant alors même qu’il s’agit d’une entreprise de service public, financée sur des fonds publics. Ce coup de pression fait suite à l’annonce d’une réorganisation en profondeur de l’entreprise d’ici la fin 2015 par le Premier ministre Aleksandar (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous