Danas

Serbes du Kosovo : l’unité est un combat difficile

| |

La séance constitutive d’une « Assemblée nationale serbe du Kosovo et Metohija », convoquée dimanche à Gracanica, a été interrompue par des contestataires qui ont fait irruption dans la salle en injuriant les participants. Parmi ces opposants, on trouvait nombre de vieilles figures locales du SPS de Milosevic. Les Serbes du Kosovo ne sont toujours pas près de surmonter leurs divisions politiques, et Belgrade joue toujours son rôle dans ces divisions.

Par I. Kljaic Les perturbateurs sont entrés dans la salle en se présentant comme des « citoyens », et ils ont exigé que les organisateurs quittent la salle et même le village de Gracanica car, selon leurs affirmations, l’Assemblée nationale serbe (SNS) n’aurait pas de légitimité ni le droit de représenter les Serbes. Un des organisateurs de la réunion, le président de la Liste serbe pour le Kosovo et Metohija, Oliver Ivanovic, a estimé qu’i ls’agissait d’une fausse interprétation et qu’il était évident que l’initiative de cette assemblée entravait les intérêts de « certains leaders politiques autoproclamés » qui, depuis trop longtemps, représentent le peuple (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous