Vreme

L’immense chantier de Belgrade met à mal les nerfs des habitants

| |

Belgrade connaît les plus intenses travaux d’infrastructure et de construction de ces trente dernières années. Les édifices du centre de la ville, touchés par les bombardements de l’OTAN, deviennent petit à petit des sculptures. Mais on attend toujours des solutions précises pour la reconstruction.

Par Slobodan Georgijev En ville, tout le monde râle. Où que tu ailles, tu tombes sur un panneau interdisant le passage ou signalant que des travaux sont en cours. Les rues sont défoncées, les trottoirs détruits, les habitants sont obligés d’enjamber des tas de sable, de tous côtés on entend des marteaux piqueurs. Des bulldozers et des machines à asphalter circulent en ville. La poussière tombe constamment des façades des bâtiments d’avant-guerre car Belgrade est en ravalement. Tous les week-ends, les axes utilisés par les transports publics sont modifiés. Bref, Belgrade ressemble à une ville à moitié bloquée. Le Belgradois moyen n’a pas tellement le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous