Les Nouvelles de Roumanie

Roumanie : assauts de démagogie et d’irresponsabilité avant les élections du 30 novembre

|

Le 30 novembre prochain, les électeurs roumains devront se rendre aux urnes pour renouveler le Parlement. La bataille fait rage entre les trois principales formations du pays se disputent le pouvoir. Les citoyens, déçus par les pratiques de leurs représentants, risquent pourtant de déserter en masse les bureaux de vote. Une élection dominée par la crise mondiale et de nombreuses affaires de corruption.

Par Henri Gillet Les Roumains sont appelés aux urnes le dimanche 30 novembre afin d’élire pour quatre ans leurs 469 parlementaires, dont 332 députés et 137 sénateurs. Pour la première fois, ce scrutin se fera selon le mode uninominal et se déroulera en un seul tour. Une réforme réclamée depuis longtemps afin de responsabiliser des élus désignés jusqu’ici au scrutin de liste… et que leurs électeurs ne revoyaient pratiquement plus, la campagne terminée. Toutefois, le découpage des circonscriptions a donné lieu à un charcutage à échelle industrielle, dénaturant l’objectif visé de moralisation. Autre première de ce dimanche électoral : la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous