Réfugiés en Grèce : la commissaire européenne Ylva Johansson ne convainc pas

| |

En visite en Grèce, la Commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, a promis 276 millions d’euros et appelé la Turquie à réadmettre les déboutés du droit d’asile. Mais la politique européenne de « containment » n’a pas été remise en cause, suscitant la colère des insulaires et des ONG.

Par Marina Rafenberg Lors de sa rencontre avec le Premier ministre grec Kyriákos Mitsotákis à Athènes, mardi 30 mars, la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, a répété la nécessité d’appliquer l’accord UE-Turquie. Signé en 2016, qui est censé réduire le flux migratoire vers l’Europe, mais qui est vivement critiqué depuis sa signature par les ONG. Selon ce texte, la Turquie doit réadmettre sur son territoire tous les candidats déboutés de l’asile sur les îles grecques, notamment les Syriens pour lesquels la Turquie est considérée comme un « pays sûr ». En fait, Ankara se refuse depuis longtemps à réadmettre ces demandeurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous