Dnevnik

Querelles régionales au sommet du SEECP à Belgrade

| |

La réunion ministérielle de l’initiative régionale du Processus de coopération en Europe du Sud-Est (SEECP), qui s’est tenue à Belgrade jeudi dernier, s’est conclue par un échec. Les différents représentants régionaux ne sont pas parvenus à signer une déclaration commune. En cause : le refus de Belgrade de reconnaître le statut du Kosovo en tant que République dans les forums régionaux. Autre point de friction : la Grèce a « omis » de citer le nom de la Macédoine.

Par Katerina Neshkova Malgré deux jours de coopération régionale et des appels pour surmonter leurs différends respectifs en vue de l’intégration européenne, les dirigeants et représentants des pays de l’Europe du Sud-est n’ont pas été en mesure de parvenir à une résolution finale destinée à définir leurs objectifs communs. Ainsi, l’Albanie a refusé de signer la déclaration commune, expliquant que le Kosovo n’y figurait pas, et que sa future représentation dans le cadre du Processus de coopération en Europe du Sud-Est n’avait pas été envisagée. « L’Albanie a tenu à représenter l’administration de Pristina à ce Sommet d’une manière inacceptable et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous