Le Courrier des Balkans

Présidentielles au Monténégro : le candidat unique de l’opposition peut-il créer la surprise ?

| |

C’est une première : toutes les composantes de l’opposition se sont ralliées à la candidature de l’ancien diplomate Miodrag Lekić. En face de lui, le sortant Filip Vujanović devra aussi compter avec la défection du SDP, qui « abandonne » pour une fois son allié du DPS. Cependant, les sondages donnent l’avantage au sortant - 55 contre 45% des intentions de vote - et le régime a mis tous les moyens de son côté...

Par Jean-Arnault Dérens La Constitution monténégrine est explicite : le nombre de mandats présidentiels est limité à deux. Filip Vujanović est pourtant devenu président de la République par intérim en 2002. Enfin élu en 2003, il est réélu en 2008... Retrouvez notre dossier : Monténégro : le « système Đukanović », suite et fin prochaine ? Si l’on fait les comptes, le sortant a déjà effectué « deux mandats et demi », et cette violation flagrante a décidé le Parti social-démocrate (SDP), partenaire junior de la coalition gouvernementale de Milo Đukanović, à ne pas lui apporter son soutien. Le parti appelle à l’abstention, mais son dirigeant, Ranko (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous