Le Courrier des Balkans

Présidentielles au Monténégro : on prend le même et on continue

| |

Les électeurs monténégrins ont réélu dimanche le Président de la République. Le sortant Filip Vujanović, grand favori du scrutin, a obtenu 51,4% des voix. Il devance largement le candidat de la Liste serbe, Andrija Mandić, qui obtient 20,4%, tandis que le candidat du Mouvement pour les changements (PZP), Nebojša Medojević, ne recueille que 15,7%. Le leader du Parti socialiste populaire (SNP), Srdjan Milić, obtient quant à lui 12,5%. Le « clan » au pouvoir depuis quinze ans continue de dominer sans partage la petite république, indépendante depuis deux ans.

Par Jean-Arnault Dérens Pour tout savoir de la politique monténégrine, il suffit presque de connaître deux noms, ceux de Milo Djukanović et de Filip Vujanović. Les deux hommes alternent depuis dix ans les charges de Président de la République et de Premier ministre. Président de 1997 à 2002, Milo Djukanović alors cédé son fauteuil à Filip Vujanović, un juriste assez peu charismatique, incapable de faire de l’ombre au maître absolu de Podgorica. Premier ministre jusqu’à l’indépendance, acquise par référendum en mai 2006, Milo Djukanović avait effectué une fausse sortie de la politique en septembre suivant. Il a repris sa charge de Premier ministre le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous