Danas

Près des frontières du Kosovo, la grande peur des paysans serbes

| |

10 000 personnes déplacées du Kosovo vivent dans la commune de Kursumlija, en Serbie. Le territoire de cette commune longe sur 105 kilomètres la frontière administrative avec le Kosovo. Cinq des 19 villages serbes proches de la zone frontalière ont été entièrement dépeuplés. Dans les autres, ne vivent plus que des personnes âgées qui ont refusé de quitter leur terre, mais qui redoutent les incursions albanaises.

Par Mirjana Maric La commune de Kuršumlija est un terrain de migrations permanentes. D’après les documents officiels de l’état-civil, Kursumlija a atteint son maximum en 1981, avec 27 629 habitants. Selon le dernier recensement de 2002, le nombre d’habitants n’était plus que de 21 608, dont environ 10 000 personnes déplacées du Kosovo. Les données obtenu lors du recensement indiquent que 852 habitants vivent dans les villages frontaliers, mais il est évident qu’ils sont aujourd’hui deux fois moins nombreux. De l’autre côté de la frontière, dans la commune de Podujevo, plus de 20 000 Albanais vivent dans quelques villages. Les jeunes ont quitté la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous