Osservatorio sui Balcani

Politique des visas : un ghetto au coeur de l’Europe

| |

Milosevic n’est plus là, il n’y a plus d’embargo : la Serbie (du moins le prétend-on) est attendue à bras ouverts par la famille européenne. Pourtant, ses citoyens font encore la queue devant les ambassades et les consulats. Un livre raconte les meilleures histoires concernant ces attentes exténuantes. Conséquence de cette politique restrictive : l’euroscepticisme grimpe en flèche, faisant le jeu des nationalistes...

Par Sanja Lucic « Comment pouvons-nous, nous les jeunes de Serbie, avoir une bonne image de l’UE quand il nous est interdit de vivre cette expérience ? La génération qui devrait conduire le pays loin du nationalisme, loin des guerres, vers un futur européen, n’est tout simplement pas en mesure de le faire ». Ainsi s’ouvre le livre Les meilleurs histoires de queue pour les visas, publié par Citizen’s Pact for South East Europe (www.citizenspact.org.yu). Depuis des années, cette maison d’édition se bat contre ce régime des visas qui empêche les jeunes de Serbie et des autres pays de la région de sortir de leur propre pays. Cette fermeture de l’Union (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous