Vijesti

Monténégro : Vijesti condamné à 20.000 euros « pour l’honneur et la réputation de Milo Djukanović »

| |

Le journal Vijesti et son directeur Željko Ivanović ont été condamnés lundi à 20.000 euros d’amende, la plus forte somme jamais requise au Monténégro dans une affaire de diffamation. Le 1er septembre dernier, Željko Ivanović avait été passé à tabac par des inconnus, et il avait aussitôt dénoncé la main de Milo Djukanović et de sa « famille ». Tel est le prix fixé pour « l’honneur et la réputation » du tout-puissant Premier ministre. Željko Ivanović dénonce un procès bidon contre la presse indépendante.

Par D. Babovic Dans son commentaire concernant la décision judiciaire, le directeur de Vijesti déclare que c’est « une épilogue logique pour un procès bidon, mené au sujet de la requête du Premier ministre Djukanović auprès du Tribunal communal de Podgorica ». Željko Ivanović affirme que, depuis le début du procès, le tribunal n’a pas hésité pas à faire infraction à toutes les règles pour satisfaire au plus vite le besoin du requérant de punir un des rares médias indépendants du Monténégro. « Les raisons pour lesquelles les différents tribunaux au Monténégro punissent les autres médias et journalistes indépendants ces derniers mois sont parfaitement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous