Vijesti

Monténégro : une journaliste en lutte contre le système Đukanović

| |

Olivera Lakić, journaliste du quotidien Vijesti a longtemps fait l’objet d’un programme de protection policière. Dans cet éditorial, elle explique sa décision d’y renoncer après avoir compris que les institutions n’agissaient pas pour son bien, mais pour entraver son travail d’investigation, gênant pour le pouvoir en place.

La journaliste de Vijesti a demandé au ministère de l’Intérieur de lui expliquer les raisons du dispositif de protection rapprochée permanente dont elle bénéficiait. Faute de réponse, elle a décidé de refuser l’escorte. Retrouvez notre dossier : Monténégro : Milo Đukanović a déclaré la guerre aux médias indépendants Olivera Lakić faisait l’objet d’un programme de protection depuis le mois de mars 2012, quand elle avait subi une agression devant son domicile. Le procès s’est achevé en juillet 2012, avec la condamnation d’Ivan Bušković. Les amis d’Ivan Bušković, inculpés pour lui avoir fourni un faux alibi font toujours l’objet d’un procès devant ce même (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous