Monitor

Monténégro : la réserve naturelle d’Ada Bojana, un paradis saccagé

| |

La petite île formée par le delta de la Bojana, sur le littoral d’Ulcinj, au sud du Monténégro, tout près de la frontière albanaise, est restée durant des siècles un véritable paradis naturel. C’est désormais un nouveau paradis perdu par le Monténégro : les riches de Podgorica ou de Belgrade construisent - en toute illégalité - de sompteuses villas sur pilotis sur les bords de la rivière. Alors que le complexe touristique Ada Bojana devrait être privatisé, la zone est mitée par ces constructions, alors qu’il s’agit, en théorie, d’une réserve naturelle...

Par Andrei Nikolaidis Les gens se sont mis à construire des maisons pour les revendre, puis ils ont vendu les terrains à construire. Les nouveaux cowboys s’appropriaient sans cesse de nouveaux terrains pour les inscrire à leur nom. La spéculation sur les parcelles les plus précieuses du territoire monténégrin n’avait pas de fin. Aujourd’hui, les plusieurs centaines de maisons construites sur les rives de la Bojana constituent un monument à l’illégalité de la transition. Les modestes cabanes des pêcheurs ont cédé la place à des villas en bois, souvent climatisées et luxueusement meublées. Ces derniers mois, les rumeurs de vente du complexe (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous