Archives • Monténégro : 24 octobre 2015, la manifestation de l’opposition réprimée dans la violence

| |

Le Premier ministre Milo Djukanović ne démissionne pas et répond par la force aux exigences de l’opposition. À 22 heures, la manifestation organisée suite aux violences de la semaine dernière a été réprimée par des charges de police. Le centre de Podgorica, quadrillé par les unités spéciales, était recouvert d’un lourd manteau de fumées et de gaz. Les urgences admettent des blessés.

Par Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin La capitale monténégrine a sombré dans le chaos samedi soir. À 22 heures, la police spéciale a violemment chargé les sympathisants de l’opposition rassemblés depuis le début de la soirée devant le siège du Parlement. Des manifestants auraient tenté de pénétrer par la force dans le bâtiment, solidement gardé par des hommes en armes. Des tirs de lacrymogènes et de bombes assourdissantes ont rapidement dispersé la foule, mais durant plus d’une heure une véritable ratonnade s’est poursuivie dans les rues de Podgorica, recouvertes d’une épais nuage de fumées et de gaz. La manifestation, rassemblant de 8 à 10 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous