OTAN : le Monténégro s’apprête à trahir sa « petite-mère » la Russie

| |

Les relations de plus en plus tendues ces dernières années entre l’Occident et la Russie ont ranimé l’intérêt de l’Alliance Atlantique Nord à un élargissement à l’est du continent. C’est ainsi que s’est retrouvé en tête de liste des probables prochaines adhésions le Monténégro. Une prise symbolique avant tout étant donné ses liens traditionnels avec la Russie. Vraiment ?

Par Igor Lasić Les pays des Balkans à la population majoritairement orthodoxe entretiennent traditionnellement des relations étroites et réciproques avec la Russie. Dans une envolée de pathos subpolitique, on la surnomme souvent la « petite mère », ce qui signifie sans doute que ses amis des Balkans seraient de « petits enfants ». Ces derniers temps, cette (auto)infantilisation pratiquée depuis des siècles semble pourtant battre de l’aile. C’est particulièrement flagrant dans le cas du plus minuscule de ces « petits bouts de chou » balkaniques : le Monténégro, dont la politique étrangère connaît de nettes inflexions. Toutefois, il ne faut pas (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous