Radio Slobodna Evropa

Monténégro : les « traîtres à la nation » et les faux patriotes

| |

Médias indépendants, partis d’opposition, ONG : au Monténégro, quiconque critique les autorités est aussitôt qualifié de « traître à la nation ». Par contre, beaucoup pensent qu’il suffit d’agiter un drapeau pour avoir le droit de voler ou de ne pas payer ses impôts. Le « patriotisme » est le meilleur refuge de tous ceux qui font primer leurs intérêts personnels sur les intérêts nationaux.

Par Petar Komnenić Au Monténégro, la notion de « patriotisme » a été détournée de son sens et les autorités s’en servent pour discréditer leurs adversaires politiques et tous ceux qui pensent différemment. Rade Bojović, ancienne figure des mouvements pour l’indépendance et des mobilisations anti-guerre du début des années 1990, déplore cette manipulation des sentiments patriotiques. Retrouvez nos dossiers : • Monténégro : Milo Đukanović a déclaré la guerre aux médias indépendants • Monténégro : le « système Đukanović », suite et fin prochaine ? « Lorsque la Yougoslavie a été détruite, le patriotisme représentait à mes yeux une forme de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous