Osservatorio sui Balcani

Macédoine : la société civile se mobilise contre la décentralisation

| |

Un vaste mouvement de contestation du processus de décentralisation prévu par les accords de paix d’Ohrid se développe dans le pays. Même les ONG favorables au principe de la décentralisation et du bilinguisme critiquent la méthode retenue par le gouvernement. Il s’agit de la crise politique la plus grave depuis la fin du conflit armé de 2001.

Par Risto Karajkov La Macédoine entre dans une nouvelle phase de possible insécurité, à partir du moment où l’opposition déclare avoir recueilli les 150 000 signatures requises pour exiger un référendum contre la nouvelle loi de décentralisation. Cette loi, récemment adoptée par le Parlement, redéfinit les limites des communes avec l’objectif d’assurer le bilinguisme, par le biais de la création de communes comptant au moins 20% d’Albanais (seuil nécessaire pour l’usage officiel d’une seconde langue dans les communes abritant une communauté minoritaire). Il s’agit d’un des points principaux des Accords de paix d’Ohrid de 2001, qui ont mis fin au conflit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous