Le Courrier des Balkans

Macédoine : l’heure des comptes va sonner pour Skopje 2014

| |

« Skopje a connu trois catastrophes : l’incendie de Piccolomini en 1689, le tremblement de terre en 1963 et Skopje 2014 »... Le nouveau maire de l’arrondissement du centre de la capitale macédonienne, Andrej Žernovski (Parti libéral, opposition), a signé un moratoire suspendant les travaux du délirant projet. Reste maintenant à examiner les comptes, alors que planent d’énormes soupçons de corruption. Entretien.

Propos recueillis par Jacqueline Bisson Le Courrier des Balkans (CdB) : La campagne électorale a été particulièrement éprouvante pour vous. Pouvez-vous en rappeler les enjeux ? Andrej Žernovski (A. Ž.) : L’arrondissement Centre, le plus riche de Macédoine, avait un poids particulier durant ces élections, car c’est dans ce quartier de la capitale que reposait toute l’idéologie mise en place par le gouvernement du VMRO-DPMNE autour du projet Skopje 2014. Depuis quatre ans, l’opinion publique réclamait de connaître le coût de ces travaux faramineux. Or, malgré les promesses du gouvernement, rien n’a encore jamais été rendu public de manière globale. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous