Free Market Road Show

Liberland, Enclava : l’utopie des micro-Etats et le capitalisme sauvage

| |

Il y a vingt ans, le sang coulait pour définir les frontières de nouveaux pays dans les Balkans. Désormais, des « micros États » farfelus déclarent leur indépendance en Europe du Sud-Est. La naissance très médiatisée de Liberland n’est pas un projet utopique et égalitaire, mais l’illustration d’une vision politique ultra-libérale assumée. Les Balkans, périphérie marginalisée de l’Europe, sont-ils voués à accueillir de tels projets ?

Par Vladimir Marković Les médias locaux et internationaux couvrent avec fascination le projet utopique de fondation d’un micro-État sur les rives du Danube, entre Croatie et Serbie. Les activités de promotion du président autoproclamé de la « République libre de Liberland », le ressortissant tchèque Vít Jedlička, sont suivies et retransmises avec attention, tout comme les péripéties de sa tentative « d’entrée en possession » des lieux. Vit Jedlička est ainsi présenté comme un enthousiaste sympathique qui, mû par l’idéal révolutionnaire des libertés civiles, utiliserait la situation absurde du conflit frontalier serbo-croate pour fonder une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous