Osservatorio Balcani e Caucaso

Législatives anticipées : la Slovénie se cherche un nouveau sauveur

| |

Le 13 juillet, les Slovènes sont appelés aux urnes pour des législatives anticipées consécutives à la démission de la Première ministre Alenka Bratušek, le 5 mai. Depuis, le pays est plongé dans une profonde crise politique, encore exacerbée par la récente incarcération de l’ancien Premier ministre et chef de l’opposition, Janez Janša. Un contexte explosif qui pourrait profiter au nouveau venu, le professeur de droit Miro Cerar.

Par Stefano Lusa L’ancien Premier ministre slovène Janez Janša est incarcéré depuis le 20 juin à la centrale de Dob. Une prison qu’il connaît pour l’avoir déjà fréquentée, dans des circonstances toutes autres, il y a 25 ans. Il avait alors été condamné à 18 mois ferme par la justice militaire yougoslave pour avoir divulgué un document confidentiel. C’avait été la répression de trop, pour la Slovénie. La petite république s’était alors soulevé contre Belgrade pour ensuite déclarer son indépendance. Cette fois, Janez Janša n’a pas été arrêté en héros, et personne ne risque de se mobiliser pour sa libération : il a écopé de deux ans de réclusion pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous