Sauvegarder les traces du temps qui passe

La « Croatie à l’abandon » dans l’objectif de deux photographes

| |

Les photographes Goran Kerić et Nela Laptoš ont arpenté la Croatie à la recherche de sites abandonnés, pour en restituer l’histoire et la beauté au-delà des ruines et de la poussière. Un voyage sensible, à la recherche du patrimoine oublié.

Propos recueillis par Saša Šimpraga " title="Goran Kerić et Nela Laptoš " /> H-Alter : Décrivez-nous un peu les lieux que vous avez découverts ? GK : Ce qui nous a le plus inspiré sont « les capsules temporelles ». Des résidences abandonnées et vides depuis des années, mais dont les meubles et objets sont restés intacts. Absolument tout, les vêtements, les meubles, la nourriture, mais aussi les factures, les lettres, mêmes des journaux intimes sont restés là, comme si les habitants n’avaient jamais quitté les lieux. Nous trouvons de vielles lettres d’amour, des cartes postales du monde entier, des photographies aux couleurs flétries. Quand vous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous