IWPR

Kosovo : les nouveaux partis essaient de séduire des électeurs de plus en plus déçus

| |

Les citoyens du Kosovo sont de plus en plus déçus par les partis traditionnels, qui expliquent que l’indépendance réglerait tous les problèmes du Kosovo, sans se préoccuper des besoins réels de la population. Beaucoup d’électeurs pourraient faire le choix de l’abstention. De nouveaux mouvements, comme l’initiative citoyenne ORA, parviendront-ils à incarner une alternative crédible ?

Par Zana Limani À l’ouverture de la campagne électorale, un petit âne nommé Polly descendait la rue Mère Theresa, la rue principale de Pristina, enveloppé d’une banderole disant, « Votez pour moi, je vous assure l’indépendance ». Cet âne, présenté comme caricature de l’indépendance, est passé, à un moment à côté d’une affiche électorale du plus grand parti du Kosovo, la Ligue démocratique du Kosovo (LDK), dont le slogan est « Liberté, Indépendance et Démocratie ». Krenar Gashi, 20 ans, fondateur du mouvement de Levizja, mouvement de jeunesse favorable aux changements sociaux, a expliqué le sens à donner à cette plaisanterie : les promesses de la plupart des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous