Koha Ditore

Kosovo : le jour de l’espoir ou du désespoir

| |

Le chef de la mission des États-Unis à Pristina s’exprime sur les récents événements qui ont frappé le protectorat international dans les pages du quotidien Koha Ditore.

Par Marcie Ries, chef de la mission des États-Unis à Pristina L’année dernière, le président kosovar Ibrahim Rugova avait proclamé le 24 mars, quatrième anniversaire du début des bombardements de l’OTAN pour libérer le Kosovo de la tyrannie du régime de Milosevic et stopper la purification ethnique, le « Jour de l’espoir ». Toutefois, devant les centaines de maisons et d’églises brûlées partout au Kosovo, devant des Kosovars obligés de vivre dans des tentes qui leurs servent de refuges provisoires parce qu’on les a chassés de chez eux, je ne peux m’empêcher de penser qu’il s’agit plutôt d’un « Jour du désespoir ». Comment une telle chose a-t-elle pu se (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous