Danas

Kosovo : la violence interethnique comme stratégie électorale ?

| |

Erhard Buseck, coordinateur du Pacte de stabilité pour l’Europe du sud-est, affirme que les troubles que le Kosovo a connu la semaine dernière résultent directement de certains dirigeants politiques albanophones du protectorat, qui tenteraient ainsi de faire leur marque en vue des élections prévues en octobre prochain.

Par BETA/FONET Le coordinateur spécial du Pacte de stabilité pour l’Europe du sud-est, Erhard Buseck, estime que les troubles récents au Kosovo ont été provoqués par les hommes politiques albanais. Il a déclaré à la radio nationale autrichienne qu’il ne s’agissait pas d’attaques spontanées contre la minorité serbe. Buseck a affirmé que derrière la violence se cache une stratégie pré-électorale et que certains partis essaient de se profiler avant le vote du mois d’octobre 2004, le problème majeur demeurant le statut non-défini du Kosovo. Le chef du Pacte de stabilité a critiqué également le mandat de l’ONU au Kosovo qui selon lui n’est pas assez fort. « En (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous