Jeux olympiques de Londres : le rêve brisé des athlètes du Kosovo

| |

Le CIO a tranché : le Kosovo n’enverra pas de délégation aux J.O. de Londres faute de « reconnaissance internationale suffisante ». S’appuyant sur le règlement olympique, Pristina avait pourtant bon espoir d’y envoyer six de ses meilleurs sportifs. Pour la tireuse Urata Rama, l’objectif désormais, ce sont le Jeux de Rio de Janeiro en 2016.

Traduit par Stéphane Surprenant La tireuse kosovare Urata Rama, 25 ans, vise une médaille olympique depuis qu’elle a commencé à s’entraîner sur une carabine à air comprimé en 2004. Installé dans un village situé à une soixantaine de kilomètres Pristina, où les infrastructures destinées à l’entraînement sont des plus rudimentaires, sa main sûre et son œil perçant ont fait d’Urata Rama l’une des meilleures athlètes mondiales de son sport. « Le tir à la carabine est une discipline qui exige que vous demeuriez calme », assure-t-elle d’emblée. « Il suffit d’une fraction de seconde pour vous faire échouer si vous êtes tendu. » 
Mais la politique a eu (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous