Le Courrier des Balkans

Guerre en Syrie : la Croatie mise sur la diplomatie, le Monténégro va-t-en guerre

|

La Croatie s’oppose à toute action militaire unilatérale en Syrie, soulignant que seule une action diplomatique résolue pouvait éviter un bain de sang. Au Monténégro, l’opposition accuse le gouvernement de faire de la surenchère pour engager le pays dans une action irréfléchie. Les bombardements de 1999 pourraient servir de « modèle » à une éventuelle intervention américaine.

(Avec B92, Vijesti, Index.hr) - La chef de la diplomatie croate, Vesna Pusić, a souligné qu’il convenait d’attendre le résultat des enquêtes menées par les inspecteurs des Nations Unies, et qu’il serait temps, ensuite, d’engager une action diplomatique résolue. Retrouvez notre dossier : Les Balkans et le monde arabe : de si vieilles amitiés Vesna Pusić a précisé que la Croatie, membre de l’UE et de l’Otan, était en contact avec ses partenaires et ses alliés, mais s’opposait à toute action militaire unilatérale. Au début, la Croatie avait été soupçonnée de violer l’embargo international en vendant des armes aux rebelles syriens. Tout en invitant le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous