To Vima

Grèce : l’Église orthodoxe refuse de payer ses impôts

| |

L’Église orthodoxe grecque refuse de payer ses impôts. 32 des 80 métropoles de l’l’Église ont brandi l’étendard de la révolte : ils refusent catégoriquement de verser l’impôt unifié sur les biens immobiliers (ETAK). Mis en place par le gouvernement actuel, cet impôt prévoit de taxer l’ensemble des biens. Les relations entre l’Église et les deux grands partis grecs sont plus compliquées que jamais. Les déclarations contradictoires se multiplient, les discussions sont au point mort et, dans un contexte de crise, l’État est à court de ressources.

Par Vassilis Chiotis et Dimitra Kroustalli Prétextant des raisons plus ou moins fondées pour exprimer leur désaccord, plus d’un tiers des métropoles n’ont toujours pas rendu à ce jour leur déclaration d’imposition. Si l’on ajoute les métropoles relevant du Patriarcat œcuménique de Constantinople et celles qui relèvent de l’Église semi-autonome de Crète, on ne peut que constater qu’une grande partie de l’Église refuse d’appliquer la loi. Une fois n’est pas coutume, l’Église semble pour une fois prendre ses distances avec le parti au pouvoir, Nouvelle Démocratie. Ce désamour n’est bien sûr pas sans déplaire au ministre de l’Économie Yoannis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous