Ta Nea

Mgr Christodoulos, le décès d’un « soldat » de l’orthodoxie et de l’hellénisme

| |

Charismatique et controversé, le métropolite d’Athènes, Mgr Christodoulos, chef de l’Église orthodoxe grecque, s’est éteint ce week-end des suites d’un cancer. Homme de communication, artisan d’une reprise du dialogue avec l’Église catholique, il faisait aussi preuve de rigueur dogmatique, d’un nationalisme assumé et de position très droitières. Il s’était battu pour maintenir la mention de l’appartenance religieuse sur les cartes d’identité. Son nom avait été cité dans plusieurs scandales.

Le métropolite Christodoulos est resté aux commandes de l’Église grecque pendant près de dix ans. Son mandat n’a pas manqué de conflits, de réalisations, d’innovations, d’intrigues, d’exagérations ni de scandales... L’élection de Mgr Christodoulos sur le trône métropolitain d’Athènes le 28 avril 1998 avait apporté l’espoir d’une nouvelle ère dans l’Église grecque. Au moment de son élection, il n’avait que 59 ans et était le plus populaire des prélats grecs. Mgr Christodoulos tenait beaucoup à la communication avec les jeunes. Il a connecté les églises à Internet. Ses interventions médiatiques sur les sujets sociaux et politiques ont souvent été critiquées par les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous