Une communauté presque disparue

« Portraits et souvenirs » : une exposition pour faire revivre les Juifs de Serbie

| |

Quelle était la vie et le quotidien des Juifs de Serbie, avant leur extermination durant la Seconde Guerre mondiale ? C’est ce que dévoile la très belle exposition de photographies « Portraits et souvenirs », constituée d’images d’archives des familles des rescapés. Novi Sad, Subotica, Belgrade, Šabac, Niš et Kragujevac, ces clichés seront exposés dans de nombreuses villes du pays jusqu’à novembre.

Par Jovana Papović Avant la Seconde guerre mondiale, près de 36 000 Juifs vivaient en Serbie, la plupart à Belgrade, dans le quartier de Dorćol, longtemps considéré comme le quartier juif de la capitale, mais ils vivaient aussi dans les autres grandes villes du pays, à Novi Sad, Šabac, Subotica, Niš ou encore Vranje. Aujourd’hui, ils sont à peine plus d’un millier. De plusieurs siècles de présence juive dans les Balkans, beaucoup ne retiennent que l’extermination nazie. L’exposition itinérante « Portraits et souvenirs » (Portreti i sećanja) imaginée par la photographe Andrea Palašti, propose de réveiller le souvenir de ces années de coexistence et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous