Le Courrier des Balkans

Entre mer Noire et Danube, dans la Dobroudja du XIXe siècle

|

Jeune médecin français, Camille Allard était, au moment de la Guerre de Crimée, dans la Dobroudja, cette région du cours inférieur du Danube partagée aujourd’hui entre Roumanie et Bulgarie. Son récit témoigne d’une grande précision et apporte un éclairage nouveau sur cette région lointaine du continent européen qui mérite d’être découverte.

Par Nicolas Trifon Et « c’est ainsi que, de notre temps, l’histoire a été enseignée au profit d’une grande conspiration contre la vérité », nous avertit d’emblée Camille Allard, l’auteur des Souvenirs d’Orient, la Bulgarie orientale qui viennent d’être réédités sous le titre Entre mer Noire et Danube : Dobroudja, 1855, pointant ainsi tous ces « voyageurs au coin du feu, littérateurs fantaisistes » et autres « rêveurs et acteurs politiques qui s’attribuent la mission de changer le monde » et qui ne cherchent qu’à plaire et à mieux vendre leurs livres. (p. 29) En effet, le souci d’informer le lecteur et de consigner avant tout les choses vues est manifeste (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous