Osservatorio sui Balcani

Entre Grèce et Turquie, l’amorce d’un dialogue sur les sujets qui fâchent

| |

Entre la Grèce et la Turquie, les points de litige et de frictions ne manquent pas. Dans un contexte où chaque incident est toujours largement commenté, la visite du chef d’état-major de l’armée grecque à son homologue turc, à la fin du mois de mai, représente un événement inédit. Les deux généraux ont évoqué les questions controversées de la neutralité en Mer Égée et de la définition des eaux territoriales, ainsi que la situation sécuritaire globale dans les Balkans et au Proche Orient.

Par Fazila Mat Le chef d’État-major des armées grecques, Dimitrios Grapsas, s’est rendu en visite officielle en Turquie du 25 au 28 mai, sur invitation de son homologue turc, Yaşar Büyükanıt. Il y a deux ans, toujours en Turquie, s’étaient déjà rencontrés les commandants Hilmi Özkök et Panoyotis Hinofotis, mais il s’agit là de l’unique précédent : l’événement est donc historique et l’opinion publique turque l’accueille comme un signal de réconciliation entre ces deux pays, qui se regardent depuis toujours en chiens de faïence. La visite de Dimitrios Grapsas révèle une volonté d’apaisement de la part des deux parties, volonté significative après la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous