Kathimerini

Kosovo, Chypre, Macédoine - FYROM : quelle politique pour la Grèce à l’ONU ?

| |

Il y a quelques mois, on ne parlait guère de la Grèce qu’à propos des Jeux Olympiques. Maintenant, ce qui occupe les esprits, c’est la participation du pays au Conseil de Sécurité des Nations Unies, en tant que membre non permanent. Quelle voix la Grèce peut-elle faire entendre sur des dossiers sensibles pour la région, notamment le statut du Kosovo ?

Par Iorgos S. Bourdara Les diplomates étrangers insistent sur le rôle que peut jouer le pays. Cependant, la société grecque semble entraînée dans un tourbillon d’événements qui ne devraient pas être dignes d’attention exclusive, par exemple les événements au sein du Synode de l’Église orthodoxe grecque. De première importance, même d’un point de vue « étroitement » grec, arrive la question du Kosovo, ce thème étant également une des priorités de l’ONU. La décision concernant le statut final de cette région pourrait entraîner des répercussions dans les Balkans. Il est connu qu’un rapport spécial, sera étudié au Conseil de Sécurité au milieu de l’été prochain. Il (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous