Le Courrier des Balkans

Élections locales en Croatie : revers pour le pouvoir, improbables coalitions

| |

Le HDZ du Premier ministre Sanader et l’opposition de gauche sont plus ou moins à égalité dans les assemblées des comtés (zupanije). Les négociations risquent de durer longtemps. Le Parti des retraités (HSU) et le HSP (extrême droite) sont souvent en position d’arbitre. À Osijek, le dissident du HDZ Branimir Glavas obtient un succès personnel. Un bilan des élections locales du 15 mai, au prisme de la presse croate.

Comme prévu, les résultats des dernières élections locales en Croatie serviront seulement de point de départ pour les futures négociations sur les éventuelles coalitions. Il y a peu d’endroit en Croatie où un parti ou une coalition pourra prétendre à la majorité absolue. Cette possibilité existe dans seulement quelques comtés : Primorsko-goranska, Licko-senjska, Istarska, Koprivnicko-krizevacka et Varazdinska. Le HDZ a obtenu le plus grand nombre de voix dans neuf et l’opposition dans onze des vingt comtés. (...) Les négociations sont en cours, et il y a peu de chance qu’elles soient terminés avant la fin de cette semaine. On attend beaucoup la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous