Roumanie : Doina Cornea, l’égérie de la résistance contre Ceaușescu, est décédée

| |

Doina Cornea se définissait comme une opposante menant un combat moral. Et pas comme une dissidente, une nuance à laquelle cette ancienne lectrice de français à l’Université de Cluj-Napoca, tenait beaucoup. Figure emblématique de la résistance à la dictature communiste de Nicolae Ceaușescu, elle s’est éteinte à son domicile, vendredi 4 mai, à l’âge de 88 ans.

Par Nicolas Trifon Les actions de Doina Cornea occupent une place à part dans la dissidence en Roumanie en raison de la démarche à la fois courageuse et désarmante, de par leur apparente naïveté. En 1982, elle envoie pour la première fois à Radio Free Europe une lettre ouverte titrée « À ceux qui n’ont pas arrêté de penser » et adressée à Nicolae Ceaușescu, qui est lue en direct. L’antenne de Washington, très écoutée en Roumanie parmi les opposants, relaiera ensuite ses protestations nourries contre les dérives d’un régime communiste roumain en pleine déliquescence. Elle glissait discrètement chaque lettre dans un ouvrage emprunté à la bibliothèque (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous