Oslobodjenje

Croatie-Bosnie : un pont trop loin

| |

Les relations frontalières entre la Croatie et la Bosnie-Herzégovine sont plutôt sereines, seuls deux contentieux subsistent au niveau de la péninsule de Klek et des deux îles de Veliki Školj et Mali Školj. Mais les tensions pourraient se raviver. Zagreb envisage en effet de construire un pont entre le continent et la péninsule de Pelješac, ce qui, selon les autorités bosniennes, bloquerait l’accès au port de Neum.

Mercredi 24 octobre à Brijest, sur la péninsule de Pelješac, le Premier ministre de Croatie, Ivo Sanader, en présence de quelques centaines de personnes, a officialisé le début des travaux du pont reliant la côte à la péninsule de Pelješac. Cet ouvrage devrait être terminé dans quatre ans. En répondant aux questions des journalistes, le Premier ministre croate a résolument soutenu la construction du pont en répétant que celle-ci ne serait pas remise en question par le conflit territorial entre la Croatie et la Bosnie-Herzégovine au sujet de la péninsule de Klek et des deux îles de Veliki Školj et Mali Školj. Seuls les Bosniaques sont contre la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous